Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Pour le développement du management public territorial et autres réflexions...

Ré-humanisons le management : la crise à l'origine des dérives du management ?

31 Mars 2014 , Rédigé par Jean-Pierre MARC Publié dans #Management stratégique, #Actualités du management, #management, #management territorial

Dans les articles précédents nous avons passé en revue certaines dérives du management ; dans les deux qui vont suivre nous allons en analyser les causes et la pertinence.
Cette dérive  est-elle imputable à la crise économique ?  c'est ce que nous allons tenter de voir dans les lignes qui suivent.

 

Un simple dévoiement du management du fait de la crise …
La rigueur budgétaire comme unique  horizon ?
Il est clair que, pour de nombreuses structures publique, l'Etat en premier lieu mais aussi nombre de collectivités locales qui vivaient dans une relative opulence, la crise des finances publiques qui se traduit par une diminution importantes des ressources de transferts (dotations et subventions) s'est révélée comme une révolution culturelle voir un choc de culture.
La brutalité de la prise en compte de cette situation a aussi parfois prévalu en matière de traitement des difficultés. Ainsi, souvent sans ménagement,  la rigueur budgétaire est devenue le principal horizon des politiques publiques. Il est un fait que si l'on ne maîtrise pas les finances d'une collectivité ou d'une entreprise celles ci deviennent vite la source des préoccupations principales. Pour autant il  s'agit de ne  pas oublier que les finances ne sont qu'un moyen au service d'objectifs plus vastes. C'est sans doute pour l'avoir oublié que nous sommes dans cette situation difficile mais ce n'est pas pour autant que la rigueur budgétaire généralisée doive être le seul  horizon des politiques publiques.


De la LOLF à la RGPP : les comptables au pouvoir ?
J'ai plusieurs fois croisé le regretté  Serge Huteau auteur de l'ouvrage de référence le management public territorial. Outre que nous avions le même éditeur nous nous sommes retrouvés plusieurs fois lors d'interventions qu'il fit dans le cadre du cycle de formation à destination des DGS à Dunkerque. Alors qu'il intervenant sur la LOLF dans ce cadre nous avions engage une discussion sur le caractère trop financier et technocratique de cette démarche et de son manque de prise en compte du facteur humain. J'émettais des réserves car je considérais que l'on mettait trop d'espoir dans une démarche très technique et comptable mais qu'il manquait la dimension stratégique et le sens.
lorsque nous nous sommes revus et peu de temps avant sa mort brutale il me confia qu'il avait sans doute sousestimé le caractère technocratique de la démarche au détriment de l'ascpect humain.
La crise, à mon sens, ne doit pas être ce qui justifie un management uniquement comptable voire même souvent brutal. Bien au contraire puisque c'est la crise il faut que la ressource humaine soit la moins gaspillée possible. Or le gaspillage de la ressource humaine c'est la démotivation des femmes et des hommes qui composent les organisations. Et l'on sait depuis Maslow et Herzberg que la motivation ne passe pas que par l'argent loin s'en faut !

 

La lettre du cadre a publié récemment un article au titre évocateur : « Managez c'est la crise ! »

 


La crise a donc bon dos mais elle peut aussi servir de prétexte au retour des scientifiques de l'organisation du travail.

 

Nota : cet article fait partie d'une série dont vous trouverez ici le plan

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article