Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Pour le développement du management public territorial et autres réflexions...

Ré-humanisons le management : le management face aux critiques

31 Mars 2014 , Rédigé par Jean-Pierre MARC Publié dans #Actualités du management, #Management stratégique, #management, #management territorial

Concentration du pouvoir et mauvaises décisions



Une autre série de critiques importantes du management actuel concerne le caractère autoritaire du management qui se serait accentué ces dernières années. Effet du à la crise ou bien imitation de quelques managers réputés pour leurs réussites et leur autoritarisme en tous cas les critiques sont nombreuses et reprises dans différents ouvrages et articles.



Ainsi dans l'ouvrage « Les décisions absurdes II : Comment les éviter ? » il est fait état de la nécessaire collégialité pour prendre de bonne décisions :



"La plupart des mauvaises décisions recensées ici ont été prises dans des contextes de hiérarchie pesante ; des personnes détentrices d’informations cruciales, ou porteuses d’intuitions qui auraient été salutaires, ne se sont pas senties autorisées à prendre la parole, ou n’ont pas été entendues. La conséquence à en tirer est aussi simple que le constat : c’est sur la collégialité qu’il faut tabler pour se donner les meilleures chances de bien agir en situation difficile. Le mode hiérarchique, qui peut convenir pour la gestion de l’ordinaire, est à proscrire lorsque survient une difficulté inhabituelle."



En outre non seulement il s'agit de mettre en œuvre cette collégialité fructueuse en situation de management normal mais aussi pour faire face à des difficultés particulières ou importantes. On songe bien entendu ici à la crise économique que nous subissons depuis 2008 et à ses effets sur la population et sur les collectivités locales par le biais de la crise des finances publiques qu'elle a occasionné. Nous n'en sortirons cependant qu'en associant toutes les parties prenantes à cette crise et à la lutte contre ses effets.

Il est intéressant de noter que cet ouvrage fait état du management dans les sous marins nucléaires français oú les officiers font tomber leurs galons pendant la durée de leur mission en mer pourtant hautement stratégique s'il en est.



Au delà de la collégialité le traitement des erreurs doit aussi faire l'objet d'une attention particulière. Retrouvons un extrait de l'article précité :

" Il est un autre domaine particulièrement important à travailler pour accéder à la « haute fiabilité » des décisions : le rapport à la règle et à l’erreur. Sur ce point aussi, l’analyse de l’auteur est à contresens des idées reçues. Les organisations les plus avancées en ce domaine ont toutes remis en question le principe de punition des erreurs. Elles se sont rendu compte que punir les erreurs conduisait leurs auteurs à les dissimuler, rendant ainsi impossible le repérage et le traite- ment de problèmes à l’origine, ensuite, de graves difficultés. Elles ont compris aussi que la sacralisation de la règle est source de danger, dès lors qu’elle empêche de s’en écarter lorsqu’il le faudrait, pour bien réagir à une situation imprévue ; et compris qu’une organisation a tout autant à apprendre des erreurs et des échecs que des réussites conformes au modèle prescrit."



Plus qu'une méthode à adopter c'est une véritable révolution culturelle qui est ici prônée tant il peut être admis que le chef est seul à disposer des clefs de la résolution de tous les problèmes.

A suivre...

Nota : cet article fait partie d'une série dont vous trouverez ici le plan

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article