Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Pour le développement du management public territorial et autres réflexions...

Ré-humanisons le management : le management face aux critiques

6 Avril 2014 , Rédigé par Jean-Pierre MARC Publié dans #Management stratégique, #management, #Actualités du management, #management territorial

Les dérives constatées trouvent leur source ou leur prétexte partiellement dans la crise économique mais il s'agit aussi d'un retour aux vieilles antiennes du taylorisme et de l'autoritarisme.


Nous avons tous en tête la scène des temps modernes où Charlie Chaplin abruti par les heures de travail à la chaîne continue à faire les gestes de la journée après sa journée de travail dans la rue.
Les chantres de la division scientifique du travail et les tayloristes de tout poil avaient conçu des systèmes d'organisation où les ouvriers étaient ramenés au rang de simples machines. Il ne fut dès lors pas très difficile de les remplacer par de véritables machines mécaniques plus ou moins sophistiquées sur les chaînes de montage industrielles. On connaît aussi les dégâts de ce type d'organisation : qualité médiocre et nombreux problèmes de santé des salariés.


Après le travail à la chaîne le travail en miettes


Ce qui par contre n'a jamais manqué de m'étonner c'est que ce taylorisme ait aussi eu ses adeptes dans les organisations de services et j'aurais tendance à dire particulièrement dans les administrations françaises. Est ce la traduction d'une victoire des ingénieurs sur les managers ? Toujours est-il que l'on se retrouve bien souvent avec des services administratifs très émiettés et sans vision d'ensemble voire avec des doublons, des redondances mais aussi plus graves des manques en qualité. En outre cette situation est déresponsabilisante puisque là aussi la responsabilité est diluée entre de multiples acteurs éparpillés.
Cette forme organisationnelle est encore très, trop à mon sens, présente dans nos organisations publiques et il est nécessaire d'en sortir.
Surtout l'on voit encore des néo tayloriens venir nous expliquer combien il serait nécessaire de mettre de l'extrême rigueur dans nos organisations à base de procédures, de  démarches de RGPP et de lean management.

 

Le lean management ou les nouveaux habits du taylorisme ?


J'ai découvert le terme de lean management lors d'un atelier des assises 2012 de l'AFIGESE et quelle n'a pas été ma stupéfaction devant le récit qui nous a été fait par la responsable petite enfance  d'une grande collectivité de la mise en place catastrophique d'une telle démarche. On y a retrouvé tous les poncifs de ce qu'il  faut  faire pour faire échouer une démarche de changement (consultant ignorant du milieu d'intervention, démarche imposée de tout en haut, mépris affiché pour ce qui était réalisé qui ne pouvait être que plus onéreux que de raisonnable etc.).
Surtout j'y ai tout de suite décelé, et cela fut conforté par de nombreux articles, les oripeaux de notre vieux taylorisme réchauffé et servi avec des habits neufs.
Je suis peut être caricatural mais je ne peux pas croire qu'aujourd'hui, avec le niveau qu'ont nos agents en France, on les infantilise dans des démarches ultra-segmentées et déresponsabilisantes.


Surtout que, comme on le voit ci-dessous, une telle démarche a des répercussions importantes sur les conditions de travail et la santé au travail.

Un rapport du Centre d'étude de l'emploi sur les conditions de travail et la santé au travail des salariés de l'Union européenne (recherche réalisée par la Dares, Ministère du travail), a montré le lien entre la santé (risques psychosociaux) et les 4 formes d'organisation du travail en Europe (organisation apprenante, organisation en lean production, organisation taylorienne, organisation de structure simple) : les conditions de travail et la santé au travail sont bien meilleures dans les organisations apprenantes que dans les organisations en lean production ou tayloriennes et souvent moins bonnes dans les organisations en lean production que dans les organisations tayloriennes, particulièrement en France.
De même, un article paru dans la revue Santé & Travail et intitulé « Toyota : Rappels à la pelle », fait état de la dégradation des conditions de travail associée au mode d'organisation en lean production, dégradation plus importante que dans les entreprises à organisation apprenante ou même taylorienne.
Cette méthode nous rappelle bien entendu celle dite des cinq zéro :
Zéro défaut ;
Zéro papier ;
Zéro panne ;
Zéro stock ;
Zéro délai .
Hervé Serieyx avait judicieusement proposé le "zéro mépris" dans un excellent ouvrage qui fit date à la fin des années 80 et qui se révèle aujourd'hui encore d'une actualité brulante.  Les choses ont-elles vraiment changé ? Pour beaucoup le culte du mépris dans les relations sociales est toujours le principal handicap à l'expansion d'organisations réactives et positives.

 

A suivre...

 

Nota : cet article fait partie d'une série dont vous trouverez ici le plan

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article